Le blogue SOS-crise

14 03 2009

Dans une recherche peu intensive des blogues qui existent avec les termes science et technologie, pédagogie et activité, je suis tombé sur le blogue SOS-crise.

Ce site a été créé par Eva R-siston. Vous comprendrez que c’est sûrement un jeux de mots. Voici un extrait de la description de ce blogue:

La crise est là. Quelle crise ? Celle du Système Capitaliste, destructeur de sociétés, de liens, d’individus, au bénéfice d’une caste militaro-financière prédatrice, impérialiste, va-t-en guerre, baptisée abusivement « l’élite », et composée de psychopathes arrogants, cupides, sans scrupules, eux-mêmes relayés par des gouvernements et des médias aux ordres, serviles.

A défaut d’une riposte de masse, tous unis, reste à s’adapter comme on peut aux circonstances, crise, chaos, guerres, pour, au moins, survivre, et ce blog a justement pour but de préparer les citoyens aux pires événements, tout en proposant des solutions, des tuyaux, des conseils et même des alternatives au Système Libéral qui dévaste la planète entière pour le seul profit de quelques familles, de grandes banques, de multinationales, et autres prédateurs de l’humanité. La solidarité de tous les citoyens spoliés doit être sans faille, et de tous les instants.

Ce site très engagé présente une informtation exact pour les articles que j’ai pu lire. Il est certain que les textes portent à réfléchir sur plusieurs sujets d’actualité. Toutefois, il est possible que ce site ne présente qu’un seul côté de la médail sur les sujets qui sont abordés. Les textes sont agréables à lire, mais l’interface de ce type de blogue ne m’a pas plu.

Et vous, comment trouvez-vous ce blogue?





L’utilisation du blog en journalisme

9 03 2009
Antarctique

Antarctique

L’un des métiers qui était populaire lorsque j’étais au secondaire c’était celui de journaliste. Ce métier demande à la personne qui le pratique de maitriser l’art de l’écriture pour faire vivre en mot les évènements du jour. Ce n’est pas tout le monde qui possède les habiletés de la vulgarisation et l’art de provoquer une émotion chez le lecteur. Toutefois, je crois que ce métier peut, de nos jours, intéresser encore plusieurs jeunes. Le développement du journalisme avec l’utilisation du Web 2.0 pourrait accroître l’intérêt des jeunes pour la pratique de ce métier.

Il peut être assez aisé de construire des activités qui permettront aux jeunes du secondaire de s’exercer au métier de journaliste et la motivation devrait être au rendez-vous. Dans le domaine de la science, il existe une grande quantité de magazines de vulgarisation scientifique  comme Québec Science qui peuvent servir d’exemple pour aider les jeunes dans l’écriture de leur article.

L’année dernière, j’ai eu la preuve que de tels projets peuvent susciter un grand enthousiasme chez les élèves et leur permettre de développer plusieurs compétences. Ayant vécue une expérience de voyage scientifique hors du commun, j’ai été invité à discuter avec des élèves du secondaire qui allaient participer à une rencontre international sur les changements climatiques. Mon rôle était de les aider à choisir parmis toutes les conférences à l’ordre du jour. Les élèves étaient passionnés par l’expérience qu’ils allaient vivre. Le but de cette activité était pour eux d’être des journalistes couvrant une rencontre international de scientifiques. Ils devaient prendre des notes pendant les conférences et écrire un article sur un blogue la journée même. En plus de s’exercer au métier de journaliste, ils ont appris le fonctionnement d’un blogue et son utilité. Cette expérience enrichissante a été un succès pour ces élèves et je compte bien me servir de ce que j’ai pu voir pour créer des activités aussi enrichissantes.

Pour voir le travail de ces élèves!